top of page

Les actions clefs à mettre en place pour réellement réduire sa facture d’électricité

Le prix de l’électricité est un impondérable pour lequel les citoyens n’ont aucune prise. En revanche, il existe nombre d’actions à mettre en place dans ses habitudes du quotidien pour réduire ses besoins, sa consommation et au final donner de l’air a son budget Energie.

Cet article a pour but d’éclairer sur des pratiques réelles et documentée afin de réduire sa facture d’électricité.



1. Optimiser son contrat d’électricité

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte lorsque l’on choisi un fournisseur d’énergie.


-Jouer sur la puissance souscrite :

La puissance souscrite correspond à la puissance maximale délivrable par un fournisseur d’électricité à tout moment de la journée. Si les besoins dépassent cette puissance maximale, le compteur Linky se bloque. Il est donc nécessaire de souscrire une puissance en accord avec ses besoins de consommation maximum, mais pas au-delà car plus la puissance demandée est élevée, plus l’abonnement est coûteux. Pour les particuliers, les puissances souscrites peuvent aller de 3 à 36kVa (ou kW), les plus communes allant de 6 à 9kVa.


Afin de déterminer la puissance maximale chez soit, il faut regarder sur son compteur Linky les informations disponibles sur le panneau « puissance max » en fin de journée, préférentiellement l’hiver lorsque les consommations sont plus fortes et durant plusieurs jours (données réinitialisées à minuit chaque jour). En fonction du résultat, il peut être judicieux de demander un ajustement à son fournisseur d’électricité.


- Les options de tarification

Il existe 3 types de tarification : offres de base, offres Heures Pleines/Heures Creuses, offres Tempo. Bien comprendre les tarifications permet de sélectionner l’option la plus préférable pour son foyer.


-Quelle énergie je souhaite

Au delà des tarifs et des options, il faut être en accord avec les valeurs de l’entreprise qui fournit l’électricité et d’où provient l’électricité qu’elle vend : « est ce que je préfère un partenaire local/national/international », « est-ce que je veux consommer de l’électricité verte (qui provient de production durable : solaire, méthaniseur, éolien, hydro-électrique, géothermique, …) ou pas », ...


-Comparer les fournisseurs : kWh et forfait

A puissance, option et valeurs similaires il ne reste pus qu’à comparer les tarifs entre fournisseurs et essayer d’optimiser son prix d’achat de l’électricité. Pour ceci, il faut comparer les tarifs au kWh et le tarif de l’abonnement.


Attention, certains fournisseurs vous proposent un budget mensuel plus intéressant en sous dimensionnant les besoins du foyer et faire croire que leur offre est la plus économique. Il est donc essentiel de toujours comparer les offres avec les tarifs au kWh.



2. Moins consommer : efficacité, sobriété et photovoltaïque

Il existe globalement 3 grandes actions pour agir efficacement sur sa facture : améliorer l’efficacité énergétique de ses équipements électroménagers, tendre vers plus de sobriété énergétique avec la réduction de ses besoins à la source, et enfin, utiliser des solutions telles que le solaire photovoltaïque qui permet de consommer l’électricité produite par ses panneaux solaires plutôt que celle du réseau (=l’autoconsommation photovoltaïque).




Efficacité énergétique

Les appareils électriques sont désormais classés, selon leur famille, par niveau de consommation de A à G, A étant les appareils les plus performants et G les plus gourmands d’un point de vue consommation.








Si l’on raisonne en consommation électrique stricto-sensu, il est préférable de s’équiper au maximum d’appareils électriques récents plus performants et moins consommateurs d’énergie.


Sobriété énergétique

Une autre façon d’envisager de baisser sa consommation est de changer ses habitudes et de réduire sa consommation à la source. Par exemple baisser son chauffage l’hiver à 19°c au lieu de 22°c, ou fermer ses volets la nuit pour garder la chaleur. A l’inverse, fermer ses volet la journée l’été pour éviter la diffusion de la chaleur via les fenêtres.

Voici une liste non exhaustive d’« éco-gestes » intéressants à appliquer pour réduire sa consommation à la source (Source : Ademe, 2024):



De façon générale, il est admis que les radiateurs électriques et le chauffe eau sont les appareils les plus énergivores (source : Ademe, 2019). L’utilisation d’une pompe à chaleur air/eau qui combine à la fois le chauffage ambiant et de l’eau est aussi un équipement hautement consommateur dans son foyer.

Pour être plus efficace dans la réduction de sa consommation d’énergie il faut aussi s’inquiéter de l’isolation de sa maison. Une maison bien isolée permettra de réduire ses besoins de consommation d’énergie et par conséquent allégera la facture énergétique du foyer.

Voici quelques éléments de budget d’isolation pour une maison sans primes :

- Isolation par l’extérieur : entre 300 et 400€/m² (surface de la maison)

- Isolation des combles perdus : entre 10 et 40€/m² (surface de toiture à isoler) en fonction des matériaux choisis

- Isolation des combles aménagés : entre 14 et 50€/m² (surface de toiture à isoler) en fonction des matériaux choisis


Mieux consommer : Le solaire photovoltaïque

Une installation de panneaux solaires photovoltaïques permet la production d’électricité décarbonée. En produisant et consommant cette électricité locale, nous n’utilisons pas l’électricité du réseau et réduisons ainsi notre facture d’énergie. Il s’agit ici du principe de l’autoconsommation solaire.


Via le contrat d’autoconsommation et de revente de surplus, chaque kWh économisé fait gagner de l’ordre de 25cts€ (tarif de base EDF, 2024) alors que chaque kWh reversé sur le réseau électrique est vendu à EDF OA (EDF Obligation d’Achat) à 12,97 cts€. Dans ces conditions, il est judicieux de maximiser l’utilisation de l’électricité produite par ses panneaux plutôt que d’essayer de vendre sa production.

Ce contrat d’autoconsommation avec revente de surplus permet aussi l’obtention d’une prime d’état qui est dépendante du nombre de panneaux installés. Aujourd’hui, cette prime varie de 1050€ à 2350€ pour les particuliers soit environ 15 % du prix de l’installation.

En terme de référence, on peut viser généralement entre 35 et 45 % d’autoconsommation. Avec la revente du surplus, on peut donc s’attendre, avec ces chiffres à baisser sa facture d’électricité de l’ordre de 45 à 55 %.

Plus l’autoconsommation sera optimisée et élevée, plus les économies sur la facture seront importantes.



En conclusion, il existe plusieurs solutions pour réduire sa facture d’électricité :

- Tout d’abord son contrat peut être optimisé en fonction de ses habitudes de consommation et de la concurrence que l’on peut activer pour gagner sur le tarif du kWh.

- Jouer sur l’efficacité de ses appareils électroménagers surtout quand se pose la question d’en acheter un nouveau.

- S’évertuer à faire attention à sa consommation à la base, et donc être plus sobre permet des gains notoires sur sa facture.

- Enfin, afin d’être encore plus efficace, l’investissement dans des panneaux solaires photovoltaïques est un levier non négligeable pour baisser sa consommation électrique.




14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page